- Devenir résident
- Résidences à venir
- Résidences passées
 
Mea Culpa
La Pluie
Un garçon sur la branche
1989-2019 Anniversaire
Ah les p'tites femmes
Le Radeau
Trois hommes dans une bouteille
La Véritable histoire de Dracula
Pari Passion 15ème édition
Pari d'art
Sous prétexte deux



Ah les p'tites femmes


Théatre

Il ne fait pas bon être femme dans les nouvelles de Maupassant ! On pourrait penser qu’un homme aussi virulent doit cacher une fragilité... Et en effet, on sait que Maupassant aima les femmes autant qu’il les craignait: passionnément !
L’égalité entre les deux sexes n’est pas envisageable : l’homme et la femme sont toujours étrangers d’âme et d’intelligence. C’est pourquoi ils se font une guerre continue. Mais le vainqueur n’est pas toujours celui qu’on croit. Car qui est le prédateur, qui est la proie ? Si parfois l’auteur porte un regard compatissant sur les femmes-victimes, en soulignant la bêtise ou la veulerie des hommes, il prend de cruelles revanches et dénonce sans pitié la cupidité ou la dangereuse perfidie des femmes. « Le plus souvent, écrit-il, c’est l’homme qui est séduit, accaparé, enlacé de liens terribles... Il est la proie, la femme est le chasseur ». Dans L’Art de Rompre, Maupassant écrit encore : « Le cœur féminin diffère en tout du cœur de l’homme. » Tel est bien le problème et on touche là à une étonnante modernité !


D’après Guy Maupassant
Adaptation et mise en scène : Mercedes Tormo
Avec : Anna Mazzotti, Sophie Le Strat et Jean-Michel Jouanne


Autour de la résidence :
Exposition : Marie-Laure Drillet «Etre une femme... » Collages et peintures du mercredi 8 janvier au dimanche 9 février 2020 – entrée libre et gratuite
Concert (Itinéraire chanson), programmation en cours : mardi 21 janvier 2020 à 20h30 – 5€
Les liseurs de la Fabrique : samedi 18 janvier 2020 lecture de la nouvelle d’Irène Nemirovsky, Le Bal par le Théâtre du Matin – entrée libre et gratuite
Les liseurs de la Fabrique : samedi 1er février 2020 lecture d’une courte pièce inédite de Maupassant : Une Répétition par le Théâtre du Matin – entrée libre et gratuite
Projection de film : vendredi 24 janvier 2020 Le Plaisir de Max Ophüls (1952), avec Jean Gabin, Danielle Darrieux – entrée libre et gratuite

Les Coulisses du Pari à partir de 14h (interview et répétition en public) :
Samedi 25 janvier 2020 – entrée libre et gratuite

Représentations :
Mardi 4 février 2020 à 20h30 - 5€
Mercredi 5 février 2020 à 19h - 12€/8€
Jeudi 6, vendredi 7 et samedi 8 février 2020 à 20h30 - 12€/8€
Dimanche 9 février 2020 à 16h - 12€/8€


Autour de la création

Il ne fait pas bon être femme dans les nouvelles de Maupassant ! On pourrait penser qu’un homme aussi virulent doit cacher une fragilité... Et en effet, on sait que Maupassant aima les femmes autant qu’il les craignait: passionnément !
Accueil - Calendrier - Saison - Résidences - Présentation - Contact - Plan de site   --- Réalisation www.otidea.com ---